Monday, 5 August 2013

La Fabrique Ecologique : transpartisan et pluraliste

Un (gros) avantage à écouter les oiseaux gazouillés, c'est qu'ils vous apportent des nouvelles fraîches. En début d'année, j'apprenais donc qu'une nouvelle fondation, un think tank "transpartisan et pluraliste" voyait le jour. Elle portait un nom un peu catchy (comme Riposte Verte, hé hé) : La Fabrique Ecologique ! Chez RV, ça nous a tout de suite plu. Surout le retour de l'appellation "Ecologique" dans son sens pluriel, ne se limitant pas à un aspect environnemental, coin du puzzle mais pas pièce unique (j'avoue relire Charbonneau père en ce moment).

Le discours fait mouche, les objectifs et les règles définies sont bien établies, nous avons approfondies les recherches et ne trouvions toujours rien à redire à cette initiative qui veut baser son action sur des expertises complémentaires et être force de proposition réglementaire. Ca tombe bien, depuis l'entrée en vigueur du décret sur l'extinction des lumières, nous constatons que les réactions ne sont pas démeusurées et qu'une réglementation sensée ne dérange pas des gens sensés.

J'ai donc intégré le groupe de travail sur les déchets. La première séance a (presque) permis de définir un sujet pour la première note (je ne vous dis rien, je tease... mais je vous garantis son intérêt) et la seconde est prévue pour la rentrée avec une remise de la note pour la fin de l'année. Avis aux amateurs !

Et, les groupes de travail ne se limitent pas à la problématique des déchets. 7 sont déjà lancés, vous trouverez bien à partager votre expertise ! Pour vous les présenter et en guise de soutien à ce nouveau lieu de réflexion et de proposition, nous publions la première lettre d'information (pourquoi toujours dire Newsletter ? Je ne suis pas contre un peu d'anglais, d'italien, d'espagnol... whatever... mais quand cela est nécessaire, que le mot français sonne mal. Par exemple, je ne suis pas footeux mais "coup de pied de coin"... bon, je garde "corner").

Bonne lecture, bonne réflexion, bon engagement...

Cyril

Association Riposte Verte

Newsletter n°1

Juillet 2013


L'actu de La Fabrique Ecologique


Notre nouvelle Directrice opérationnelle 

La Fabrique Ecologique a le plaisir de vous annoncer l’arrivée de Jenny Joussemet, sa nouvelle directrice opérationnelle. Jenny a précédemment travaillé comme collaboratrice parlementaire et auprès du WWF en tant que chargée de plaidoyer. Engagée dans la cause des peuples indigènes et sensibilisée aux problèmes environnementaux, elle sera désormais chargée d’assurer le fonctionnement de la Fabrique Ecologique et de ses groupes de travail.
Contact : jenny.joussemet@lafabriqueecologique.fr – Tel : +33 (0)6 29 77 55 01

Le Conseil d’orientation se réunit

La réunion constitutive du Conseil d’orientation aura lieu le 9 juillet 2013. Avec près de 60 personnalités venant d’entreprises, de l’administration, du monde politique et de l’université, le Conseil d’orientation déterminera le programme d’activités de la Fabrique Ecologique et proposera différents axes de réflexion pour l’année à venir. Un compte-rendu sera prochainement disponible.



Les groupes de travail

Actuellement, huit groupes de travail sont en cours. Ils sont chacun chargés d’une publication.

La décentralisation du système énergétique : quelles priorités concrètes ?

Président : Géraud Guibert
La transition énergétique, en donnant la priorité à la demande et aux énergies renouvelables, rend nécessaire une véritable décentralisation du système énergétique. Il faut à la fois tenir compte du rôle des collectivités territoriales et des initiatives locales pour bénéficier de la nouvelle économie écologique mais aussi intégrer l’accès égal et continu à la satisfaction des besoins énergétiques. C’est bien de la refonte du modèle français dont il est question. 

L’agro-écologie

Présidente : Nadja Bresous Mehigan
L’enjeu de l’agro-écologie est de construire le modèle économique des filières agro écologiques et de développer les bons outils de financement, de garanties et de méthodes innovantes de contractualisation pour une agriculture performante qui réponde à la fois aux enjeux économiques, environnementaux, sanitaires et démographiques. La Fabrique Ecologique propose de travailler notamment sur une proposition spécifique concernant la création d’un organisme dédié au déploiement technique et économique qui serait agrémenté par l’Etat.

L’adaptation du droit pour développer la prévention et le recyclage des déchets

Présidente : Dorothée Courilleau
Il s’agit d’identifier puis de lever les freins juridiques et administratifs qui s’opposent à ce que la France devienne rapidement une référence en matière de prévention et de recyclage. Pour cela il faudra établir un bilan du droit applicable à la gestion des déchets, identifier les difficultés et les objectifs des entreprises françaises et établir des propositions opérationnelles pour adapter le cadre juridique français et européen.

La rénovation thermique des logements 

Président : Sébastien Delpont
80 % de la consommation d’énergie de chauffage dans le logement a lieu dans les maisons individuelles et sur ce segment, le nombre d’opérations de rénovation reste très faible. Réussir le passage à l’acte est l’objet de ce travail : comment faire que les travaux d’amélioration de la performance énergétique aient lieu, notamment dans les maisons individuelles, qui représentent l’essentiel de la consommation.

La résistance française à l’écologie

Présidente : Lucile Schmid
L’émergence de l'écologie ne va pas de soi, elle est source de nouveaux conflits car elle remet en cause des manières de voir, de produire, de décider. De plus, les préoccupations écologiques apparaissent souvent à court terme en contradiction avec les questions sociales et les préoccupations écologistes ne parviennent pas à prendre place durablement dans les processus de décision. L'objectif du groupe de travail est de faire des propositions pour surmonter les blocages actuels.

La biodiversité

Président : Yann Wehrling
L’érosion de la biodiversité est essentiellement due aux activités économiques et les leviers juridiques ne sont pas toujours un frein suffisant. « Comment peut-on faire en sorte qu’il soit économiquement nécessaire de trouver des alternatives à la destruction irréversible du vivant ? » est une des questions que ce groupe de travail pourrait se poser. La réflexion portera également sur les priorités de la future Agence de la Biodiversité et les outils opérationnels (juridiques, réglementaires, fiscaux, ...) d'une traduction des enjeux économiques liés à la biodiversité.

La démocratie écologique

Président : Denis Pingaud
Avec le Grenelle de l’environnement, puis la Conférence Environnementale, notre pays commence à s’habituer à la démocratie écologique, mais ses modalités et son mode de fonctionnement sont encore instables et parfois paradoxales. Un premier bilan s’impose, pour tracer les perspectives possibles. L’idée de conventions collectives au niveau environnemental pour un véritable engagement entre partenaires et ce pour aller plus loin que les expériences de « verdissement » du dialogue social, pourra être défendue.

Les perturbateurs endocriniens

Présidente : Pascale Mansier

Les experts compétents sur ces thèmes et intéressés pour travailler dans ces groupes peuvent faire acte de candidature en adressant un mail et un curriculum vitae à lafabrique.ecologique@gmail.com.

On en parle dans la presse !

Retrouvez tous les articles mentionnant La Fabrique Ecologique sur notre site.

No comments: