Monday, 20 May 2013

iPad : 77 fois plus d’émissions de GES lors de la fabrication

L’Electric Power Research Institute (EPRI) a publié une étude sur la consommation électrique des derniers modèles d’iPad. Cette étude estime que la consommation a presque doublé entre les premières et les dernières génération d’iPad, passant de 7 à 12 kWh par an. Au total, les 67 millions d’iPad vendus à la date de l’étude représentaient une consommation électrique d’environ 590 GWh par an.

Cette étude nous a donné envie de pousser plus loin le raisonnement en nous intéressant aux émissions de gaz à effet de serre (GES) sur l’ensemble du cycle de vie de ces tablettes numériques. Selon nos calculs, la fabrication d’un iPad émet 77 fois plus de gaz à effet de serre qu’un an d’utilisation en France.

83 kg de GES lors de la fabrication
En effet, la fabrication de la tablette émet 83 kg d’équivalent CO2 (CO2eq) alors que son utilisation sur l’année nécessite environ 12 kWh, soit 1,1 kg CO2eq. En comparaison, les premiers modèles d’iPad ne consommaient que 7,2 kWh par an et émettaient 0,65 kg CO2eq. La fabrication représentait alors 128 an d’utilisation en France.

Ce résultat est intéressant car il confirme d’autres ordres de grandeurs que nous avons déjà publiés :
- iPhone 5S : 190 fois plus d’émissions lors de la fabrication que lors de l’utilisation en France,
- MacBook Pro 15 pouces : 90 fois plus d’émissions lors de la fabrication que lors de l’utilisation en France,
- Ordinateur de bureau Esprimo (Fujitsu) : 70 fois plus d’émissions lors de la fabrication que lors de l’utilisation en France.


Si vous lisez régulièrement GreenIT.fr, vous connaissez déjà la conclusion de cet article : l’empreinte écologique des équipements électroniques se concentre essentiellement dans leur fabrication. Pour la réduire, il faut donc allonger leur durée de vie active. D’autant que les émissions de gaz à effet de serre ne constituent pas la principale nuisance de ce type d’équipements. La toxicité, l’éco-toxicité, l’eutrophisation de l’eau, l’acidification des sols, et l’épuisement des ressources non renouvelables doivent également être pris en considération pour juger des impacts de ces technologies.

Frédéric BORDAGE pour GreenIT.fr

Merci à lui pour son travail de recherche et d'analyse et ses articles courts et pertinents.

Cyril

www.riposteverte.com

Sources : GreenIT.fr et iPad Electricity Consumption in Relation to Other Energy Consuming Devices (EPRI)

-

No comments: