Monday, 22 August 2011

La forêt guyanaise bientôt certifiée

La Guyane regorge de massifs forestiers luxuriants où se côtoient des centaines d'essences de bois tropical différentes. Mais si l'Office National de Forêt s'efforce de gérer de manière exemplaire ce poumon vert français, un paradoxe perdure : l'essentiel du bois tropical importé par la métropole est d'origine brésilienne. La certification de la forêt guyanaise changera-t-elle la donne ?

Vue du ciel, la Guyane ressemble à un immense tapis de verdure. Et pour cause, la forêt couvre 95 % du département, s'étale sur 8 millions d'hectares et recense près de 1 200 espèces d’arbres indigènes. Un poumon vert domanial, dont l'Office national des forêts (ONF) et le Parc naturel régional de Guyane se partagent la gestion.


Sur ces 8 millions d'hectares, 2,4 millions sont aujourd'hui consacrés à l'exploitation forestière, essentiellement pour le bois d'œuvre. « Depuis l'adaptation du Code forestier à la Guyane, en 2005, le corpus réglementaire qui régit cette exploitation est très strict », explique Nicolas Kaar, directeur régional de l'ONF Guyane. « Seules 49 espèces sont commercialisables, et l'extraction est limitée à 5 arbres à l'hectare, tous les soixante-cinq ans ». Un quota qui semble dérisoire, mais qui, compte tenu de la superficie de la forêt gérée, autorise la coupe de 16 000 arbres par an tout en préservant durablement la forêt.

Lire la suite de l'article sur Novethic.

Valéry


-

No comments: