Monday, 20 September 2010

Entretien avec Paul Ariès

Paul Ariès est considéré par beaucoup comme un « gourou ». L'idéologue de la décroissance a longtemps prêché dans le désert, mais la crise a donné à son discours un nouvel écho, qui lui vaut d'être invité à débattre par Europe écologie, ou de faire une (modeste) apparition sur les plateaux de télévision. Rue89 l'a interrogé sur sa vision, et sa stratégie, notamment en vue d'une possible candidature « décroissante » en 2012.

Longtemps spécialiste des sectes contre lesquelles il s'est fortement engagé, puis parti en guerre contre la malbouffe comme symbole de la mondialisation, le politologue et écrivain Paul Ariès est aujourd'hui la figure la plus en vue du courant, très divers, de la décroissance.

Ultra-minoritaire dans un pays où la quasi totalité des partis politiques fondent leurs hypothèses sur un retour de la croissance, ce courant a longtemps été associé à l'idée d'une régression, d'un retour à la bougie et au puits, avant de commencer à entrer dans le champs du débat politique, notamment au sein des écologistes divisés sur la question comme l'ont montré les Journées d'été Verts-Europe écologie de Nantes.

Paul Ariès reconnaît que la décroissance a longtemps été négative avant de commencer à devenir une force de proposition. Dans cet entretien, réalisé en complément du dossier du numéro 3 de Rue89 Le Mensuel, titré « et si la croissance ne revenait plus ? », « l'objecteur de croissance », comme il se définit, évoque l'hypothèse, non encore tranchée, d'une candidature à la présidentielle de 2012 pour avancer ses idées.

Lire l'entretien sur RUE89.

Cyril


-

No comments: